Un nouvel Observatoire socio-économique et sanitaire du Hainaut

Un nouvel Observatoire socio-économique et sanitaire du Hainaut

L’Observatoire de la Santé du Hainaut et Hainaut Développement ont créé un tout nouveau portail de données statistiques et géographiques. Cet Observatoire socio-économique et sanitaire du Hainaut, nommé Hainaut Stat, s’adresse principalement aux acteurs et décideurs locaux et supra-locaux.

Hainaut Stat combine des données statistiques et géographiques provenant de différents fournisseurs officiels, présentés à différents niveaux géographiques. Ce portail s’adresse aux acteurs et décideurs locaux et supra-locaux qui souhaitent mieux appréhender leur territoire, identifier ses points forts et ses points faibles et disposer d’arguments solides pour élaborer des stratégies de développement territorial. Il permet de disposer de données permettant le débat, la recherche, la prise de décision, ou simplement d’informer le citoyen.

Ce nouveau portail fait suite à un premier portail statistique Hainaut Stat, lancé en 2017. Celui-ci a été complètement revu et offre à présent une interactivité accrue ainsi qu’un éventail élargi d’indicateurs. Il est désormais possible de sélectionner le territoire de son choix, du niveau local jusqu’à l’échelle provinciale avec également des niveaux non-administratifs (bassins de vie, centres locaux de promotion de la santé, etc.) . De plus, les cartes peuvent être entièrement personnalisées. Le zonage offre la possibilité de comparer plusieurs territoires distincts et d’effectuer des requêtes laissant entrevoir les intersections, les territoires englobants, etc. améliorant ainsi le paysage de la gouvernance multi-niveaux en Hainaut.

Parallèlement au recueil de données, Hainaut Stat présentera aussi les données collectées dans le cadre de l’Enquête sur la santé des jeunes. Ces données seront disponibles au niveau provincial.

Le portail permet également d’éditer des rapports locaux dans les domaines socio-économiques et sanitaires afin de répondre au mieux aux besoins des acteurs et décideurs du territoire hainuyer. Ces rapports sont assortis de cartes, tableaux, graphiques et commentaires adaptés à chaque contexte local.

Pour toute question, demande d’information ou de partenariat, contactez-nous à : hainaut.stat@hainaut.be

Des règles qui font mal ? On en parle

Des règles qui font mal ? On en parle

L’endométriose est une maladie gynécologique. Des tissus de la muqueuse utérine (l’endomètre) se fixent à l’extérieur de l’utérus sur d’autres organes. Cela peut provoquer des douleurs insoutenables pendant et en dehors des règles.

Les symptômes les plus courants :

• Douleurs dans le bas ventre qui peuvent provoquer des nausées ou vomissements
• Mal de dos
• Douleurs pendant les rapports sexuels
• Troubles urinaires ou digestifs
• Difficultés à avoir des enfants, infertilité
• Absence de symptômes parfois

On pense trop souvent qu’avoir des règles douloureuses c’est normal. La banalisation de ces douleurs pousse les jeunes filles et les femmes à consulter tardivement. Et pourtant l’endométriose touche une femme sur dix en âge de procréer. Pas assez connue du grand public, l’endométriose est difficilement détectable et son diagnostic prend du temps. Si on ne guérit pas l’endométriose, des traitements permettent d’atténuer et de ralentir la maladie.

Pour sensibiliser à cette maladie, nous avons conçu un flyer et deux posters que vous pouvez télécharger et imprimer.

Télécharger le flyer de présentation.

Télécharger le poster pour les adolescents.

Télécharger le poster pour les adultes. 

Calendrier des fruits et légumes de saison

Calendrier des fruits et légumes de saison

Manger des fruits et des légumes,

c’est bon pour la santé.

 

Les consommer « de saison »,

c’est bon pour la planète!

 

 

Retrouvez ici mois par mois le calendrier des fruits et des légumes de saison ainsi que des recettes.

Ensemble vers un nouveau souffle

Ensemble vers un nouveau souffle

La campagne « Ensemble vers un nouveau souffle » (EVUNS) c’est quoi ?

A l’initiative du Plan Wallon Sans Tabac (PWST) en collaboration avec l’Agence pour une Vie de Qualité (AVIQ), cette campagne annuelle aborde la prévention et la gestion du tabagisme au sens large dans une perspective positive et encourageante. Elle vise à amplifier la journée mondiale sans tabac du 31 mai et étendre l’action sur l’ensemble du mois de mai.

L’initiative vise à soutenir les acteurs locaux pour communiquer ou organiser une action à destination du grand public. Différents supports et outils sont mis à disposition des acteurs pour faciliter la démarche : modules de formations, soutien méthodologique, mise à disposition de supports de communication et de kits de soutien à distribuer, valorisation des activités via un calendrier etc. Les actions proposées sont destinées à sensibiliser la population à cette thématique, soutenir les personnes qui souhaitent réfléchir à leur consommation et accompagner celles qui veulent réduire/stopper leur tabagisme. Une attention particulière est portée aux populations vulnérables afin de ne pas renforcer les inégalités sociales de santé. De nombreuses ressources sont également mises à disposition du grand public afin de les sensibiliser : informations, vidéos de témoignages, mini-défis etc.

Retrouvez toutes les informations et activités sur le site web de la campagne ainsi que sur Facebook et Instagram

 

 

 

Comment l’Observatoire de la Santé du Hainaut contribue à cette campagne ?

  • L’OSH fait partie du Plan Wallon Sans Tabac et contribue à la campagne de diverses manières :
    • Travailler à l’élaboration de la campagne en collaboration avec les autres membres du Plan Wallon Sans Tabac
    • Relayer la campagne aux communes et acteurs de terrain situés sur la Province de Hainaut et susciter leur implication
    • Communiquer via la page Facebook et Instagram de l’OSH ainsi que son site web
    • Accompagner des acteurs de terrain en fonction de la demande (information, réseautage, appui méthodologique…)
    • Proposer des idées d’actions à mettre en place lors de ce mois de mai : la cocotte mini-défis, les signets « Marque ta santé » et la chasse aux cailloux voyageurs.

     

 

 

 

La cocotte mini-défis

Cet outil constitue une occasion, tant pour les fumeurs que les non-fumeurs, de se fixer un défi santé et de réfléchir à différentes astuces pour garder sa motivation. Elle symbolise le temps de réflexion que l’on s’octroie avant de craquer (« Minut’ Cocot’ »).

L’activité s’adresse directement aux citoyens ou aux professionnels au bénéfice de leur public (approche individuelle). Les instructions, reprises sur le document, rendent son utilisation aisée. Vous pouvez télécharger la cocotte et l’imprimer.

Balade aux cailloux-santé

Dans le cadre de la campagne, une balade peut être proposée par des professionnels à leur public afin d’aborder la thématique. Un parcours en extérieur peut être défini avec des temps d’arrêt proposant des ateliers sur le « Respirer » (exercices de respiration, chant, quizz…).

Une balade à la recherche de cailloux constitue également une autre manière d’aborder la thématique. Des mots inspirant ou questionnant sont inscrits sur ceux-ci et les personnes sont invitées à y réagir sur les réseaux sociaux ou après la balade dans le cadre d’une discussion. L’activité offre une occasion pour les fumeurs de s’interroger sur leur tabagisme, mais également pour tous, une occasion de s’interroger sur sa santé tout en pratiquant une activité physique de manière ludique. Les participants peuvent y prendre part de différentes manières : créer les cailloux, les déposer, les trouver en se baladant etc.

Ces différentes balades sont également une occasion de les proposer sans fumée de tabac.

Marque ta santé

Les signets « Marque ta santé » permettent à tous de prendre une pause pour choisir une « envie santé » à concrétiser. Le but est de confectionner ou choisir un marque-page parmi ceux proposés et de noter au verso un petit plus pour sa santé. Ensuite, le signet est gardé en vue pour se rappeler l’envie choisie et se motiver à concrétiser celle-ci. L’activité peut être envisagée de manière collective ou individuelle.

2022 sous le signe du Bouger !

2022 sous le signe du Bouger !

Bouger ! C’est bon pour la santé et c’est notre thématique fil rouge pour 2022.

Nos modes de vie sont de plus en plus sédentaires et la pandémie de Covid n’a fait qu’accentuer cette tendance.

Pour notre santé, deux objectifs complémentaires : avoir une activité physique régulière mais aussi couper les périodes de sédentarité.

Les chiffres le montrent, nous passons de plus en plus de temps en position assise. Et les confinements ou périodes de télétravail liés à la crise du Covid n’ont pas arrangé cette tendance. Au cours des périodes de confinement, une baisse du niveau d’activité physique et une augmentation des comportements sédentaires ont été observées, en Belgique et au niveau mondial. En plus de leur impact sur la santé physique et métabolique, il a été démontré durant ces périodes que le manque d’activité physique et les comportements sédentaires étaient fortement associés à la dépression, à l’anxiété, au stress, alors que leur pratique est au contraire associée au bien-être général.

Une activité physique régulière

La pratique d’une activité physique agit positivement sur le bien-être physique et mental. L’idéal pour la santé est que l’activité physique soit régulière et varie en intensité : bouger un peu tous les jours (au moins 30 minutes pour les adultes et 60 minutes pour les enfants et les jeunes) avec des intensités différentes sur la semaine (quelques activités physiques modérées et une activité physique intense). Par exemple, on peut sortir marcher un jour, passer l’aspirateur ou jardiner le lendemain, danser un autre jour puis une fois sur la semaine courir ou aller nager.

Couper les périodes de sédentarité

De plus en plus présente dans notre vie quotidienne, la sédentarité concerne aussi le monde du travail avec de longues heures passées en position assise au bureau ou en télétravail. Bouger plus au boulot, c’est possible pendant le temps de travail, les pauses ou encore sur le chemin du travail. Le plus important, c’est de rompre les périodes de sédentarité par quelques mouvements ou exercices. Par exemple en faisant une réunion debout, en prenant l’escalier plutôt que l’ascenseur, en se promenant sur le temps de midi, en allant au travail en vélo… Plein de petits défis sont possibles pour rompre davantage le temps passé assis sur notre chaise.

Quelques astuces anti-sédentarité au boulot…

 

  • Profitez de chaque occasion de vous lever pour faire un petit étirement.
  • Pensez à faire des pauses pour ne pas rester devant votre écran de manière prolongée.
  • Téléphonez debout !
  • En télétravail, si votre situation le permet allez prendre l’air dans votre jardin/balcon 5 minutes toutes les heures.
  • Sortez marcher ou courir un peu sur le temps de midi.