Tableau de Bord de la Santé des Hainuyers 2022

Tableau de Bord de la Santé des Hainuyers 2022

La santé en Hainaut

 

L’Observatoire de la Santé du Hainaut vient de publier son Tableau de bord de la Santé du Hainaut 2022. Celui-ci dresse un portrait de l’état de santé de la population hainuyère. Il est réalisé en collaboration avec les Provinces de Liège, Luxembourg et Namur qui publient également ce même ouvrage pour leur territoire.

La province du Hainaut continue de présenter une situation socio-sanitaire moins favorable que les territoires voisins.

Le lien entre les indicateurs socio-économiques et la santé est toujours d’actualité et doit nous inciter à accorder une priorité à la réduction des inégalités sociales de santé.

 

Une mortalité plus élevée

Si l’espérance de vie augmente en général, l’écart entre le Hainaut et la Belgique a tendance à s’accroître pour atteindre, en 2015-2019, près de 2 ans pour les femmes et plus de 3 ans pour les hommes en défaveur du Hainaut. On constate également que plus le revenu médian d’une commune est élevé, plus l’espérance de vie de sa population est élevée. Les inégalités socio-économiques conduisent, entre autres, à une mortalité plus élevée dans le Hainaut. Si la mortalité en Hainaut était abaissée au niveau belge, 2 510 décès seraient évités chaque année.

Associé à une baisse des naissances, l’accroissement de l’espérance de vie conduit au vieillissement de la population. En 2021, on compte 83 personnes de 65 ans et plus pour 100 jeunes de moins de 20 ans. Les perspectives prévoient 135 personnes âgées pour 100 jeunes aux alentours de 2071.

En ce qui concerne les décès, les maladies de l’appareil circulatoire en sont la première cause en 2014-2018 (26,8 %), suivies des tumeurs (24,5 %) et des maladies de l’appareil respiratoire (11,2 %).

Des maladies chroniques influencées par le niveau d’études

Les maladies chroniques influent lourdement sur la santé de nos citoyens. Quel que soit le territoire (Belgique, Wallonie ou Hainaut), un tiers des personnes interrogées déclare souffrir d’au moins une affection chronique de longue durée. Cependant, cette proportion monte à 45 % chez les Belges ayant un niveau d’études primaire ou pas de diplôme. En Hainaut, pour les hommes, l’hypercholestérolémie arrive en tête des maladies chroniques tandis que pour les femmes, il s’agit de l’arthrose.

De 2009 à 2019, la proportion de personnes traitées pour diabète a augmenté de près de 30 % en Hainaut. La Wallonie et le Hainaut connaissent une prévalence de personnes traitées pour diabète plus élevée que la moyenne belge.

Trop peu de fruits et légumes et d’activité physique

Les déterminants principaux de ces maladies chroniques sont nos trois thématiques prioritaires « Manger, Bouger, Respirer » dont les données sociosanitaires montrent une situation moins favorable en Hainaut.

En Hainaut, près de deux tiers des hommes (66,1 %) et plus de la moitié des femmes (51,2 %) sont en surpoids ou obèses. C’est nettement plus qu’au niveau belge. Près d’un tiers des hommes (30,4 %) et la moitié des femmes (49,8 %) courent un risque pour la santé par manque d’activité physique de loisir. C’est beaucoup plus qu’en Belgique. La proportion de personnes sédentaires pendant leurs loisirs dépend aussi du niveau d’instruction : les personnes moins instruites sont plus nombreuses à ne pas pratiquer d’activités physiques de loisir.

Du côté de l’alimentation, trop peu de Hainuyers consomment des fruits et légumes en suffisance. Seuls 7,2 % des hommes et 11,6 % des femmes satisfont aux recommandations. C’est surtout la consommation de fruits qui est déficitaire.

Au-delà de ces constats alarmants, certains indicateurs montrent une évolution positive comme la diminution du tabagisme surtout masculin. De 1997 à 2018, la proportion de fumeurs quotidiens a diminué en Wallonie. Malheureusement, cette diminution est inégalement répartie en fonction des revenus. Chez les 20 % de population aux revenus les plus bas on ne constate aucune évolution, tandis que chez les 20 % aux revenus les plus élevés la baisse du tabagisme dépasse 40 %. En Hainaut, un homme sur 4 ainsi qu’une femme sur 7 se déclarent fumeurs quotidiens. C’est davantage qu’en Belgique.

Pas assez de médecins généralistes

Par rapport à sa population, le Hainaut compte moins de médecins généralistes que la Wallonie (un médecin généraliste pour 1 058 habitants en Hainaut contre un pour 992 habitants en Wallonie). Les médecins généralistes en Hainaut sont en moyenne plus âgés qu’en Wallonie. En Hainaut, plus de la moitié des médecins généralistes sont âgés de 55 ans ou plus.

HPI_illu

Une surmortalité due à la COVID-19

En 2020, deux principales vagues de surmortalité sont liées à la COVID-19 tandis qu’une petite vague au mois d’août est liée à une période de canicule. Globalement, en comparaison avec la moyenne observée lors des 5 années précédentes (entre 2015 et 2019), la surmortalité s’élève à +17,6 % en 2020 et +2,5 % en 2021. La courbe du Hainaut suit approximativement celle de la Wallonie.

Les conditions de vie, les cadres de vie et les modes de vie des personnes ont une influence capitale sur leur état de santé et sont largement déterminés par le contexte dans lequel les personnes naissent, grandissent et vivent. Devant de telles inégalités sociales de santé, renforcées par la crise sanitaire de la COVID-19, et compte tenu d’indicateurs socio-économiques moins favorables en Hainaut, il est indispensable de consacrer davantage de ressources vers ces populations au moyen d’actions renforcées à tous les niveaux, de la commune à l’Europe. C’est le choix fait par la Province de Hainaut en nous donnant comme mission principale de contribuer à la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé.

Covid-19: le point dans le Hainaut

Covid-19: le point dans le Hainaut

L’Observatoire de la Santé du Hainaut vous propose une nouvelle newsletter pour faire le point sur la Covid 19.

Le « Hainaut Covid Info » vous propose un ensemble de données avec un focus spécifique sur la situation épidémique dans la province du Hainaut. Ces informations sont destinées à apporter un éclairage sur l’état de l’épidémie.  Elles sont extraites et analysées sur base des données de l’institut belge de la santé publique Sciensano. Les données collectées donnent un aperçu de la dynamique de l’épidémie et peuvent aider à anticiper différents scénarios et choisir les mesures nécessaires pour freiner la propagation du virus.

Un portail transfrontalier sur les données de santé

Un portail transfrontalier sur les données de santé

Quelle est la part des 65 ans et plus des deux côtés de la frontière? Où sont situés les hôpitaux avec une maternité ? Quel est le taux de mortalité par insuffisance cardiaque ? Autant de questions qui peuvent se poser au niveau d’une population transfrontalière et auxquelles répond le nouvel « Infocentre de santé« . Le projet GeDiDoT, dont nous sommes partenaires, lance en effet un portail statistique qui centralise des indicateurs de santé, démographiques et socio-économiques sur les territoires transfrontaliers franco-belges. L’objectif de cet « Infocentre de santé » est d’offrir aux professionnels et aux décideurs locaux un outil qui permet d’identifier, de comparer et de suivre l’évolution des enjeux de santé publique de part et d’autre de la frontière. 

Les phénomènes de santé ne s’arrêtent pas à la frontière. C’est pourquoi, l’Infocentre de santé permet d’identifier, de comprendre, de comparer et de suivre l’évolution des enjeux de santé publique de part et d’autre de la frontière. Il documente la situation socio-sanitaire et les inégalités sociales de santé d’un territoire comprenant la Wallonie, la région Hauts de France et les départements des Ardennes et de la Marne.

À travers ces données, l’objectif est de sensibiliser les autorités et associations locales aux problèmes de santé afin de guider les décisions locales et de favoriser des actions communales conjointes ou accords de collaboration transfrontaliers. Facile d’utilisation et documenté, le portail est destiné aux autorités et décideurs locaux, aux acteurs de la santé, du social mais aussi à tout citoyen curieux.

Le portail aborde les thématiques suivantes : « démographie », « déterminants socio-économiques « , « offre de soins et de services », « état de santé ». Alimenté et développé en permanence, il comptera bientôt de nouveaux indicateurs relevant des thématiques « consommation de soins » et « environnement et santé ». L’Infocentre présente les indicateurs à l’aide d’une carte transfrontalière qui peut se décliner du plus fin (Communes belges, EPCI français, ou arrondissements) au plus large (Pays). Un tableau reprend l’ensemble des données disponibles par année ou période. Il est exportable sous forme de fichier Excel.

http://infocentre-sante.eu/

Cet outil s’inscrit dans le cadre du projet Interreg Gestion et Diffusion de données transfrontalières (GeDiDot), 2016-2020. Il est financé par le fonds européen de développement régional (FEDER) et les régions partenaires dans le cadre du programme Interreg V France-Wallonie-Vlaanderen. Le projet GeDiDot a pour objectif la mise en commun des données socio-sanitaires entre la France et la Wallonie pour sensibiliser les autorités locales à leur rôle en matière de santé. Pour y parvenir, ce projet propose une base de données transfrontalières, des profils locaux de santé et une réflexion sur la mise en place d’un Infocentre de santé publique transfrontalier.

https://gedidot.eu/

Découvrez les profils santé des 69 communes hainuyères

Découvrez les profils santé des 69 communes hainuyères

Nouvelle mise à jour 2019 des profils locaux de santé de 69 communes du Hainaut.

Depuis près de 20 ans, l’Observatoire de la Santé du Hainaut recueille l’ensemble des données disponibles en matière de santé, mais également en matières démographique et socio-économique.

Toutes ces informations colligées sur un certain nombre d’années sont utilisées, analysées et commentées dans des tableaux de bord de la santé.

Depuis 2011, ces données sont traitées et présentées à l’échelon plus local qu’est le territoire communal.

Ces profils locaux de santé abordent un ensemble d’indicateurs liés à l’état de santé des habitants d’une commune hainuyère.

Ils sont à disposition des acteurs locaux pour les aider à mener des politiques de proximité au niveau communal.

Les statistiques communales en ligne !

Les statistiques communales en ligne !

En partenariat avec Hainaut Développement, l’OSH a développé un outil de publication cartographique des données locales pour l’ensemble des 69 communes du Hainaut. Accessible et convivial, « Hainaut Stat » se démarque des sites de statistiques traditionnels par son analyse commentée des chiffres présentés au niveau local, une première en Wallonie !

« Hainaut Stat » répond à l’intérêt croissant des communes pour les données chiffrées, mais également pour l’analyse apportée à ces chiffres et leur interprétation au niveau local. Ce portail permet l’accès à des données mises en contexte sur le territoire de la province du Hainaut et de ses 69 communes.
Population, espérance de vie, logement, emploi, santé… « Hainaut Stat » fournit des données démographiques, socio-économiques et sanitaires mises à jour régulièrement. Il apporte des commentaires spécifiques et surtout compréhensibles pour tout public.
Concrètement, la recherche de données s’effectue par un simple clic sur une commune directement dans la carte présentée. Une mise en perspective des données au niveau territoriale (arrondissement, zone de police, bassins…) peut également s’exercer via un menu spécifique. Les utilisateurs sélectionnent les indicateurs qui les intéressent et ont ainsi accès aux données et aux commentaires.

Thèmes abordés :
• Population
• Espérance de vie et Mortalité
• Etat de santé
• Logement
• Services à la population
• Formation
• Emploi
• Revenus
• Tissu économique

Grâce aux commentaires apportés, le portail permet aux professionnels peu habitués à l’analyse des données statistiques de comprendre et d’interpréter correctement les indicateurs présentés. Une plus value qui permet un accès à des données mises en contexte sur le territoire de la province du Hainaut et de ses 69 communes.

www.hainautstat.be