Découvrez les profils santé des 69 communes hainuyères

Découvrez les profils santé des 69 communes hainuyères

Nouvelle mise à jour 2019 des profils locaux de santé de 69 communes du Hainaut.

Depuis près de 20 ans, l’Observatoire de la Santé du Hainaut recueille l’ensemble des données disponibles en matière de santé, mais également en matières démographique et socio-économique.

Toutes ces informations colligées sur un certain nombre d’années sont utilisées, analysées et commentées dans des tableaux de bord de la santé.

Depuis 2011, ces données sont traitées et présentées à l’échelon plus local qu’est le territoire communal.

Ces profils locaux de santé abordent un ensemble d’indicateurs liés à l’état de santé des habitants d’une commune hainuyère.

Ils sont à disposition des acteurs locaux pour les aider à mener des politiques de proximité au niveau communal.

« La gestion du tabac dans les milieux de vie… Quelles actions ? »

« La gestion du tabac dans les milieux de vie… Quelles actions ? »

Matinée d’échanges

Cette matinée sera l’occasion d’inspirer et d’ouvrir le dialogue sur des actions de gestion du tabagisme dans différents milieux de vie. Des intervenants de terrain viendront partager leurs expériences de mise en place de projets. L’objectif est de dénormaliser le tabagisme dans tous les endroits fréquentés par des personnes, au bénéfice de la santé de tous.

Programme de la matinée

Jeudi 12 décembre 2019   de 9h à 13h à Havré

9h00     Accueil – Table d’outils

9h15     Mot de bienvenue – Introduction   Helen Barthe-Batsalle – Directrice en chef – OSH

9h25     Présentation du déroulement de la matinée   Noémie Anrys – OSH

9h30     Construisons ensemble des « Générations sans tabac »   Caroline Rasson – FARES      

Moment d’échanges

10h00    Intégrer la question du tabagisme en enseignement spécialisé par une approche « manger, bouger, respirer »   Mandy Sonntag et Emilie Pouillon – IPES Ghlin

Moment d’échanges

10h30    Projet de la rue Trouillon Santé de l’IESPP et de Saint-Luc Mons   Ludivine Lemaire et Emilie Cantiniaux – Service de prévention de la ville de Mons

Moment d’échanges

11h00    Présentation de la table d’outils   CLPS de Charleroi-Thuin, de Mons-Soignies et du Hainaut occidental

11h10    Pause – Table d’outils

11h30    « Vers une vie sans tabac »   Matthieu Normand – Maison médicale la Brèche              

Moment d’échanges

12h00    Actions dans les logements sociaux et les structures sportives et son élargissement aux manifestations publiques   Guillaume Pique – Service santé de Colfontaine              

Moment d’échanges

12h30    Questions/réponses

12h45    Projet d’accompagnement des communes – Clôture   Sophie Piérard et Karine De Jonghe – OSH

13h00    Lunch – Table d’outils

Inscription à la matinée du 12/12/2019

Participation

Je participe au lunch

1 + 11 =

Lieu de l’événement

Observatoire de la Santé du Hainaut

Rue de Saint-Antoine, 1

7021 Havré

Nouvelle enquête « Bien-être à l’école »

Nouvelle enquête « Bien-être à l’école »

Entre 2015 et 2017, l’Observatoire de la Santé de la Province du Hainaut (OSH) et le réseau des Centres de Santé Scolaire Vigies (CSSV) ont mené auprès des jeunes Hainuyers une enquête sur la thématique du bien-être à l’école. Les résultats de cette étude sont aujourd’hui publiés dans un nouveau « Regard sur la santé des jeunes ». Ils permettent de proposer des pistes de réflexion et des outils pour mettre en place des actions favorables au bien-être des jeunes à l’école.

 

L’enquête a été menée auprès de jeunes Hainuyers de 10 à 17 ans et s’est penchée sur plusieurs facteurs associés au bien-être général et au bien-être à l’école. Notamment l’environnement social dans lequel le jeune évolue (la famille, les amis, les enseignants ou le personnel du cadre scolaire)  mais aussi les compétences psychosociales, les conflits ou encore les comportements de santé. Globalement, il en ressort que la majorité des jeunes rencontrés ont un niveau élevé d’appréciation de leur vie et de leur vie à l’école, même si quelques différences se marquent selon le sexe et l’âge.

Nombre de politiques publiques à différents échelons placent le bien-être dans leurs prérogatives. En veillant à assurer à l’ensemble des élèves un accès équitable et inclusif à l’enseignement, elles ont pour but d’améliorer leur bien-être, leur capacité d’agir (empowerment) et leur intégration à l’école. L’environnement social, mais également physique, dans lesquels les enfants et les adolescents évoluent sont associés à leur manière d’apprécier leur vie et leur vie à l’école. Les conditions scolaires constituent un levier sur lequel la communauté éducative (parents, enseignants, pouvoirs organisateurs, partenaires divers de l’école…) peut intervenir. La qualité de vie des jeunes peut également être améliorée en réaménageant les locaux, les espaces de jeux ou le matériel. Les rythmes scolaires sont un autre élément déterminant du bien-être à l’école.

La participation des jeunes à la vie de leur école contribue aussi à leur sentiment de bien-être. En proposant des espaces d’échanges tant pour les élèves que pour les différents membres de la communauté scolaire, il est possible de développer le sentiment d’appartenance, la collaboration et le respect mutuel ; éléments qui contribuent au bien-être de tous. Le bien-être à l’école est également lié aux compétences psychosociales et personnelles de chaque élève (estime de soi, sentiment d’efficacité personnel…). Par conséquent, il est important de repenser les modes d’intervention afin de donner les possibilités à tous de les développer.

Enfin, l’ensemble des services présents autour de l’école, mais également en son sein, peuvent veiller à maintenir la santé et le bien-être des jeunes au centre de leurs préoccupations. Les actions menées pour le bien-être des jeunes à l’école contribuent à leur santé et à l’efficacité de l’enseignement. Elles ont des effets favorables au-delà des jeunes sur l’ensemble de la communauté scolaire et la société en général. Il est de l’intérêt de tous de s’investir en la matière.

Alimentation durable pour tous… A vous de jouer!

Alimentation durable pour tous… A vous de jouer!

Les opérateurs du projet transfrontalier « Alimentation durable inclusive », dont nous sommes partenaires, organisent leur événement de clôture les 25 et 26 novembre 2019 au CEME à Charleroi (Dampremy). A cette occasion, venez vous inspirer auprès d’une diversité de citoyens, professionnels et élus engagés pour une alimentation durable accessible à tous.

Venez découvrir les résultats, réalisations et réflexions issus des quatre années d’AD-In sur ses territoires pilotes. Cet événement se tiendra en deux temps.

25 novembre : soirée ciné-débat politique

« Ça bouge pour l’alimentation »

Le lundi 25 novembre, à partir de 18h15, AD-In vous invite à un ciné-débat politique. La soirée débutera par une intervention d’Olivier De Schutter sur le rôle des pouvoirs locaux dans la transition alimentaire.

Ensuite, le film « Ça bouge pour l’alimentation » servira de point de départ à un débat politique avec des élus belges et français sur la question de l’accessibilité de tous à une alimentation durable.

Dans ce documentaire réalisé en France en 2016, Mathias Lahiani est allé à la rencontre de citoyens, de paysans ou de représentants de collectivités. A travers leurs témoignages, ceux-ci invitent à manger mieux, plus sainement, et à privilégier une alimentation produite dans le respect de la nature et du paysan. Ils livrent notamment les démarches entreprises pour mieux manger, les raisons de changer et les moyens d’y parvenir.

Plus d’infos et inscription sur le site d’AD-In.

26 novembre : journée d’échanges

Une journée consacrée à vous faire découvrir le bilan, les réalisations et les réflexions d’AD-In.

Au programme, de 9h30 à 17h:

Bilan d’AD-In, présentation et diffusion des outils, temps d’appropriation des plaidoyers, espaces de rencontre avec des porteurs de projets, restitution de l’étude menée auprès des participants aux Défis AD-In, regards croisés sur l’histoire des territoires-pilotes d’AD-In, débat sur des idées reçues sur l’alimentation durable, atelier cuisine, match d’impro transfrontalier,… Retrouvez ici le programme détaillé de la journée.

Plus d’infos et inscription sur le site d’AD-In.

Journée « Inégalités Sociales de Santé et Activité Physique »

Journée « Inégalités Sociales de Santé et Activité Physique »

Les inégalités sociales influencent-elles la pratique de l’activité physique et si oui, sous quelle(s) forme(s) et comment réduire leur impact ?

Plusieurs freins ou obstacles sont cités dans la littérature scientifique : comme l’absence de lien entre d’une part, l’activité physique et d’autre part, l’épanouissement personnel, le bien-être ou la préservation de la santé. Des obstacles matériels ou structurels limitent aussi l’accessibilité aux infrastructures… En conséquence, les inégalités sociales liées à la pratique de l’activité physique sont déjà bien présentes dès l’enfance.

Suite à ce constat, nous organisons, le 19 novembre, une journée consacrée aux inégalités sociales de santé et activité physique, dans le cadre de l’année 2019 que nous avons consacrée tout particulièrement à la thématique du Bouger.

Cette journée sera l’occasion de confronter des regards d’experts sur cette problématique mais également de présenter des initiatives qui se veulent innovantes et prometteuses à l’échelon local. Cette rencontre s’articulera autour d’un Séminaire sur les inégalités sociales de santé (Sém’ISS) en matinée et de la rencontre annuelle de la Plate-forme Santé Précarité l’après-midi.

Programme de la journée

Matinée : Inégalités Sociales de Santé et Activité Physique 

8 h 30  Accueil

8 h 45  Introduction de la journée par Helen BARTHE-BATSALLE (OSH)

9 h 00 – 9 h 50  Influence de l’environnement sur la pratique de l’activité physique des enfants dans les quartiers défavorisés en Belgique par Delfien VAN DYCK, Université de Gand  (sous réserve de confirmation)

9 h 50 – 10 h 00  Questions-Réponses

10 h 00 – 10 h 50  Promotion de l’activité physique dans un quartier défavorisé en périphérie de Paris : Effet d’une intervention communautaire pour accroître l’activité physique par Mathieu VICOGNE et Léa GIRAUDON de la Maison de la Santé de Saint-Denis

10 h 50 – 11 h 00 Questions-Réponses

11 h 00 – 11 h 15  Pause – café

11 h 15 – 12 h 00 Etat des connaissances scientifiques actuelles sur les facteurs d’influence de la pratique de l’activité physique des publics défavorisés et perspectives prometteuses par Claude RENARD (OSH)

12 h 00 – 12 h 30  Table Ronde avec les différents intervenants

12 h 30          Repas

Après-midi : Un regard bienveillant envers les publics fragilisés

13h15  Accueil

13h25  Activité Geocaching – parcours vitaminé – table d’outils…

14h10  Intervention du Relais social de La Louvière par Giuseppina RUSSO

14h40  Présentation de l’outil « 3, 2, 1 Partez » par les CLPS de Charleroi-Thuin, Mons-Soignies et du Hainaut occidental

15h10  Intervention de Visa jeunes Fleurus  par David CORNEZ et Visa jeunes Farciennes par Grégory CAO .

15h40  Synthèse de la journée par René DEJONCKEERE, CLPS Hainaut occidental

16h10  Mot de la fin par Karine DE JONGHE  et Sophie PIERARD (OSH) – Evaluation & Perspectives.

16h20 Clôture

Inscription à la journée du 19/11/2019

Participation

Je participe au lunch

9 + 12 =

Lieu de l’événement

Observatoire de la Santé du Hainaut

1 rue de Saint-Antoine

7021 Havré 

Colloque « Bien vieillir en Wallonie »

Colloque « Bien vieillir en Wallonie »

Un colloque pour

 

Questionner les enjeux du vieillissement réussi à la lumière
des inégalités sociales de santé en Wallonie
et plus particulièrement en Hainaut

 

 

Élaborer des recommandations innovantes destinées
aux autorités politiques

 

Au programme

 
Accueil 8h30

En matinée 

9h – 13h

 
Des communications scientifiques sur
les enjeux de santé, citoyens et environnementaux du « Bien vieillir »

 

Prévention, santé et longévité

Pr. Eric Boulanger, Gériatre (CHU-Lille)

Participation sociale et politique

Pr. Jean-Philippe Viriot-Durandal, Sociologue (Université de Lorraine)

Environnement et participation

Pr. Olivier Masson, Ingénieur civil-Architecte  (UCLouvain/LOCI)

 

Des expériences en cours

 

Wallonie

Sandrine Boyals (AVIQ)

Provinces wallonnes

Annick BEKAVAC (APW)

 

Synthèse et débat

 

Thibauld Moulaert (Université de Grenoble)

L’ après-midi

14h – 17h

 
Des ateliers, des visites, un diagnostic
en marchant… pour se rendre compte
des Possibles

 

  • Atelier Santé I
    Couleurs Santé, séance pratique d’une des activités physiques d’Hainaut Seniors – Sonia Pacholyk
  • Atelier Santé II
    Atout Age, module d’animation de sensibilisation Santé/Bien-être de l’Observatoire de la Santé du Hainaut – Christophe Renard, Valérie Richart
  • Atelier Citoyenneté I
    Plateforme provinciale des CCCA, Hainaut Seniors/OSH – Karine Dejonghe, Eric Vandevoorde, Valérie Waroquier,
    VADA Mons, CPAS de Mons, dispositifs de démocratie participative des Aînés – Caroline Garin et des membres du CCCA 
  • Atelier Citoyenneté II
    Maison des Aînés, découverte de l’offre Seniors, Ville de Charleroi – Robert Van Heghe
  • Atelier Environnement
    Diagnostic en marchant. Observation déambulatoire dans Charleroi, UCLouvain/LOCI – Myriam Leleu, Robert Grabczan

En début de soirée

18h – 20h

 
Une table ronde politique avec des élus
issus des différents niveaux de pouvoirs
au départ des interventions

 

Inégalités sociales et longévité  

Pr. Thierry EGGERICKX, Démographe (UCLouvain)

Prévention de l’âgisme

Pr. Stéphane ADAM,  Neuropsychologue (ULiège)

Inscriptions clôturées

Lieu de l’événement

Haute Ecole CONDORCET – Auditorium
Université du Travail Paul Pastur
Boulevard Gustave Roullier 1
6000 Charleroi – Belgique
Parking conseillé : Charleroi EXPO