Premier site « Générations sans tabac » de la Province de Hainaut

Premier site « Générations sans tabac » de la Province de Hainaut

Le Domaine du Bois d’Havré, sur lequel nous sommes situés près de Mons, devient ce 11 décembre 2020 le premier site « « Générations sans tabac » de la Province de Hainaut.

Une nouvelle signalétique et des abris pour les fumeurs viennent d’être placés.  L’objectif? Permettre aux jeunes qui le fréquentent de grandir dans un environnement sans tabac visible. 

A travers les quatre institutions présentes sur ce site, le Domaine du Bois d’Havré est un lieu de santé, de sport, d’éducation et de développement durable.
De nombreuses écoles avec leurs enseignants et des clubs sportifs le fréquentent quotidiennement. Le site reçoit aussi de nombreuses visites de professionnels et parents.
C’est donc tout naturellement qu’il a adhéré au 
projet « Générations sans tabac », dont l’objectif est d’éviter que les jeunes soient exposés au tabagisme.
Les quatre institutions (Observatoire de la Santé du Hainaut, Hainaut Sport – Maison des sports, Hainaut Ingénierie Technique, l’école l’Orée du bois) ont donc travaillé ensemble pour permettre aux jeunes qui fréquentent notre site de grandir dans un environnement sans tabac visible.

Il ne s’agit pas d’interdire de fumer pour autant !

Quatre abris ont été installés pour les fumeurs, à proximité des bâtiments. Ils se situent dans des emplacements discrets, qui peuvent être localisés sur un plan.
A l’intérieur du domaine, il n’est plus permis de fumer/vapoter que dans ces quatre abris prévus. Des cendriers « Stop cigarette » sont placés aux entrées du site pour permettre d’éteindre sa cigarette avant d’y entrer. 

Par ailleurs, les mégots collectés seront recyclés !
Le Domaine provincial du Bois d’Havré est pionnier pour ce projet. D’autres institutions et sites provinciaux devraient y prendre part prochainement.

Dans notre dernière enquête auprès des jeunes, nous avons mis en évidence que les jeunes évoluant dans un contexte social où les proches fument courent un risque plus élevé de commencer à fumer que ceux vivant dans un environnement « sans tabac ». 

Une autre récente enquête a permis d’explorer la perception des Belges concernant les lieux où le tabac devrait être absent. L’opinion publique est majoritairement favorable à des espaces publics extérieurs sans tabac, notamment les aires de jeux pour enfants (90 %), les terrains de sports (86 %) et stades de football (77 %) ainsi que les parcs récréatifs (82 %). Les fumeurs sont aussi largement favorables à ces espaces non-fumeurs. 74 % pour les aires de jeux, 69 % pour les terrains de sports, et 54 % pour les stades de football. Enfin, dans cette même enquête, une très large majorité (93 %) est d’accord sur le principe consistant à défendre le droit des enfants à grandir dans des environnements sans tabac (c’est-à-dire sans fumée de tabac et à l’abri de la tentation de commencer).

5 conseils pour prendre soin de soi et renforcer son immunité

5 conseils pour prendre soin de soi et renforcer son immunité

L’immunité, c’est l’ensemble des moyens de défense que le corps utilise pour lutter contre des éléments qui lui sont étrangers… par exemple contre les microbes (bactéries, virus), mais aussi les parasites, les corps étrangers (ex. échardes…). Cette capacité de défense est variable d’un individu à l’autre et est liée notamment aux habitudes de vie.

Gros plan sur quelques facteurs de protection qui renforcent notre système immunitaire et donc notre santé.

Équilibrer l’alimentation    

Vitamines, sels minéraux et fibres jouent un rôle important dans la protection de l’organisme. Les fruits et légumes locaux et de saison sont donc des invités de marque à chaque repas. L’automne est la saison idéale pour redécouvrir le plaisir des pommes, des poires, des soupes de potiron, des purées de potimarron… 

Une hydratation régulière, une juste quantité de viande, poisson ou fromage, et de graisses bien choisies sont aussi des éléments importants (lentilles, céréales complètes, petits poissons gras, huile de colza, noix…). 

Si votre alimentation ne contient pas suffisamment d’aliments riches en vitamine D (poissons, œufs…), il peut être intéressant à l’approche de l’hiver de discuter avec votre médecin de l’intérêt d’un supplément à faible dose. 

Pratiquer une activité physique quotidienne      

Pratiquer une activité physique régulièrement (30 minutes par jour)* favorise la santé des muscles et des articulations et prévient les maladies cardiovasculaires et le diabète. A intensité modérée, elle est favorable à l’équilibre du système immunitaire. 

Limiter les périodes prolongées de sédentarité (position assise ou allongée) par quelques minutes de mouvement.

Pratiquer un quart d’heure d’activité physique dehors, bras et visage découverts, permet de changer d’air. 

*Recommandations OMS : 30 min d’activité physique pour les adultes (18 ans et plus), 60 minutes pour les enfants (5-17 ans).

Dormir suffisamment   

Le sommeil joue un rôle dans la régulation de l’alimentation mais agit aussi sur l’humeur, le stress, l’immunité et l’équilibre hormonal. A cet égard, un sommeil de qualité est un élément protecteur contre les infections virales comme la grippe ou le Covid-19.  En moyenne, un adulte a besoin de 7 à 9 heures de sommeil par nuit.

Gérer son stress      

Si une dose de stress ponctuel permet de réagir et de faire face à certaines situations, un stress permanent finit par réduire les défenses immunitaires. Le stress n’est pas toujours évitable mais il peut être géré, parfois avec une aide. A chacun son moyen: marche, lecture, immersion dans la nature, pleine conscience, activité physique, dessin… 

Maintenir des liens sociaux     

Développer et maintenir des relations sociales bienveillantes est un facteur de protection de la santé. Faire partie d’un groupe et y avoir sa place, écouter et être écouté, se sentir soutenu dans les difficultés et partager des émotions positives, pratiquer des activités de détente à plusieurs… autant d’occasions pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps. 

11 petits gestes pour notre santé et notre planète

11 petits gestes pour notre santé et notre planète

Après notre article sur des facteurs qui renforcent notre système immunitaire, voici des astuces concrètes. De l’alimentation colorée aux mouvements doux, en passant par le grand bol d’air, 11 petits gestes qui font du bien à notre santé et à notre planète.

 

Je cuisine en couleurs : aromates, épices, légumes, fruits

Je mets du peps dans mon assiette et je pense persil, ciboulette, basilic, origan, romarin, menthe, curcuma, gingembre, ail … pour égayer les légumes et fruits de saison.

 

Je bouge mon corps avec bienveillance

Je pratique des mouvements doux au quotidien : des étirements, de la gym douce, du yoga, de la danse, du jardinage ou de la marche…

 

Je ris souvent

Je ris avec des enfants, avec des collègues ou des amis, je ris des acrobaties du chat du voisin… Toutes les occasions sont bonnes !

 

Je me ressource dans la nature

Je me balade en forêt ou dans un parc, je jardine, j’écoute le chant des oiseaux, je regarde les nuages, la couleur du ciel…

 

J’apprends le lâcher-prise   

Je prends un temps de recul et je respire avec le ventre, je reconnais mes émotions, j’écoute mes ressentis. J’agis sur ce qui dépend de moi et je pose mes limites.

 

Je bois de l’eau tout au long de la journée

Avant d’avoir soif, je pense à boire de l’eau (ex. 10 verres par jour d’eau nature ou « infusée maison» sans sucre ajouté mais avec des rondelles de citron, des feuilles de menthe, des fruits rouges…).

 

Je cultive ma créativité

Dessin, danse, chant, théâtre, peinture, journal créatif, écriture, jardinage, bricolage… Je teste, sans recherche de perfection mais avec l’objectif de trouver de la détente et du plaisir.

 

 

Je garde le lien avec mes proches

Les réseaux sociaux mais pas seulement : je pense à une vraie communication téléphonique, à un mot ou un dessin dans la boîte aux lettres, à un signe de la main…

 

Je mange local, de saison

Je vais à la rencontre des producteurs et artisans près de chez moi ; je regarde leur travail, je discute avec eux, j’achète selon mes besoins et avec plus de conscience. Je privilégie les produits bio.

 

Je dors suffisamment

(en moyenne 7 à 9h / nuit)

Je stoppe tous les écrans au moins une heure avant d’aller dormir, j’aère la chambre, j’adopte un rituel du soir qui me fait du bien (ex : massage des pieds ou des mains, quelques pages de lecture, de la musique douce, une tisane relaxante, une méditation…).

 

J’adopte et je maintiens des expériences positives pour moi et/ou pour la planète »

Je garde un rythme régulier de sommeil ; je cuisine « maison », je m’organise pour les courses et les repas ; je me déplace plus souvent à pied ou à vélo, je réfléchis à mon mode de consommation et à ce qui m’est vraiment essentiel, je favorise la récupération, le prêt, les échanges …

 

Et vous, quelle est votre astuce santé ?

Covid-19: le point dans le Hainaut

Covid-19: le point dans le Hainaut

L’Observatoire de la Santé du Hainaut vous propose une nouvelle newsletter hebdomadaire pour faire le point sur la Covid 19.

Le « Hainaut Covid Info » vous propose un ensemble de données avec un focus spécifique sur la situation épidémique dans la province du Hainaut. Ces informations sont destinées à apporter un éclairage sur l’état de l’épidémie.  Elles sont extraites et analysées sur base des données de l’institut belge de la santé publique Sciensano. Les données collectées donnent un aperçu de la dynamique de l’épidémie et peuvent aider à anticiper différents scénarios et choisir les mesures nécessaires pour freiner la propagation du virus.

Sortez masqués, oui mais… comment?

Sortez masqués, oui mais… comment?

Pour vous protéger et protéger les autres du Covid 19 quand vous sortez, il est recommandé (et dans certains cas obligatoire) de porter un masque. Une habitude que nous devons prendre mais aussi… apprendre! Pour vous y aider, nous avons produit deux affiches expliquant en quelques dessins comment porter un masque en tissus d’une manière efficace et sûre. 

Alors que le déconfinement commence tout doucement, il est possible que vous vous retrouviez dans une situation où la distanciation physique n’est pas possible. C’est le cas si vous devez retourner au travail et y côtoyer des collègues. C’est aussi le cas des écoliers qui reprennent le chemin de l’école. Vous serez alors amenés à porter un masque parfois pendant de longues périodes.

Il s’agit là de gestes nouveaux pour la plupart d’entre-nous. Dans ces conditions, ce n’est facile ni pour les adultes, ni pour les jeunes de savoir comment porter et utiliser ces masques de manière efficace et sûre. Nous avons donc compilé sur des affiches les réflexes de base qui sont nécessaires pour utiliser ces masques en toute sécurité. Il s’agit de conseils simples pour mettre, enlever, porter et laver vos masques en tissus.

Vous trouverez ci-dessous une version tout public ainsi qu’une affiche destinée aux adolescents qui sera notamment diffusée dans les écoles. Vous pouvez les imprimer au format A3. N’hésitez pas à les diffuser à vos contacts!

 

Inégalités sociales de santé et Covid-19 – Reporté en 2021

Inégalités sociales de santé et Covid-19 – Reporté en 2021

Impact de la crise sanitaire sur les inégalités sociales de santé

Journée de réflexion Mardi 27 octobre 2020 Reporté

 

Suite aux nouvelles mesures sanitaires,

nous sommes malheureusement contraints de REPORTER cet événement.


Un nouvelle date est prévue en 2021.

La pandémie du virus Covid-19 a bouleversé nos habitudes de vie par l’application des mesures barrières imposées pour limiter la contamination de la population. Si ce virus est reconnu comme étant susceptible de contaminer tout un chacun, les conséquences des mesures prises n’impactent pas de manière identique tous les individus.

L’analyse des statistiques hospitalières liées au Covid-19 a notamment mis en évidence une surmortalité importante des personnes âgées, des personnes souffrant de pathologies préexistantes comme l’obésité, les antécédents cardiovasculaires, le diabète, maladies inégalement réparties dans la population. Par ailleurs, les mesures prises de distanciation physique et de confinement ont été ressenties de manière très différente selon l’âge des individus, leurs conditions de vie, la qualité de leur logement ou leur non-logement, l’accès aux soins, la compréhension des informations sur le virus, l’accessibilité aux technologies numériques et à leur maîtrise notamment dans le suivi de la scolarité… De toute évidence, la crise sanitaire a amplifié les inégalités sociales déjà présentes avant la crise et en a généré de nouvelles. De plus, la crise économique qui s’annonce risque d’accroître encore plus ces disparités.

Face à ce constat, l’Observatoire de la Santé du Hainaut organise le mardi 27 octobre prochain, une journée de réflexion sur l’impact de la crise sanitaire sur les inégalités sociales de santé et sur les options stratégiques pour limiter l’aggravation de celles-ci dans le futur.

Comprendre la diversité des effets produits par cette crise sanitaire permet d’identifier les priorités d’intervention et de contextualiser les ressources et les actions pour réduire les inégalités sociales de santé. Plusieurs experts partageront leurs analyses et leurs perspectives d’intervention pour différents publics plus vulnérables.

Programme

8 h30    Accueil

 

9 h 00    Mot de bienvenue
par Fabienne Devilers, Députée provinciale

 

9 h 15    Allocution d’ouverture
par Helen Barthe-Batsalle, Directrice de l’Observatoire da la Santé du Hainaut

 

9 h 30    Impact de la crise sanitaire sur les populations les plus précaires et sur la pauvreté en Région wallonne
par Christine Mahy, Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté

 

10 h 10    Les enfants aussi paient un prix élevé en raison de la crise sanitaire
par Bernard De Vos, Délégué général aux Droits de l’Enfant
 
10 h 50    Pause-café

 

11 h 10    Avec la crise sanitaire, l’insécurité alimentaire
par Catherine Rousseau, Fédération des Services Sociaux

 

11 h 50    Quand vieillissement et pandémie se croisent
par Anne Jaumotte, chargée de projets à Enéo, Mouvement Social des Aînés
12 h30    Pause de midi (libre)

 

13 h 45     Le Covid 19 ou la Covid 19 : juste une question de genre ?
par Manoë Jacquet, Femmes et Santé asbl

 

14 h 25    Crise sanitaire et intersectionnalité des inégalités sociales de santé
par Charlotte Pézeril, responsable de l’Observatoire du SIDA et des sexualités à l’Université Saint-Louis

 

15 h 05    La crise sanitaire comme révélatrice et amplificatrice de la fracture numérique
par André Delacharlerie, expert senior à l’Agence du Numérique

 

15 h45   La promotion de la santé en temps de crise et de post-crise sanitaire et conclusion de la journée
par Claude RENARD, courtier en connaissances scientifiques, Observatoire de la Santé du Hainaut
 
16 h00    Clôture de la journée

Nous vous accueillerons à Mons au

WCCM – Wallonia Conference Centrer Mons
également appelé – MICX (Mons International Congress Xperience)
  • Le centre de conférences et de congrès a une capacité d’accueil limitée à 200 personnes pour respecter les règles sanitaires.
  • Nous vous accueillerons dès 8h30 afin de gérer les flux à l’entrée.
  • Nous vous rappelons également que le port du masque sera obligatoire. Vous serez également invité(e) à nous laisser votre numéro de téléphone pour le respect du tracing.
  • Malheureusement, pour des raisons liées au contexte sanitaire actuel, nous sommes dans l’impossibilité d’offrir un repas pour le midi.  Le centre de congrès se trouvant sur le site des Grands Prés, il existe une offre très diversifiée pour vous restaurer sur le temps de midi.
  • Merci de nous tenir informés en cas de désistement.

Les inscriptions à cet événement sont clôturées.

WCCM Wallonia Conference Center Mons

anciennement Mons International Congress Xperience (MICX)

Avenue Mélina Mercouri, 9 à 7000 Mons

(site des Grands Prés, à proximité du Hall d’Exposition Lotto Mons Expo et de la gare de Mons (accès par la passerelle).