Sém’ISS: « La Santé dans toutes les politiques », une approche de réduction des inégalités sociales de santé.

Sém’ISS: « La Santé dans toutes les politiques », une approche de réduction des inégalités sociales de santé.

L’OSH organise un nouveau séminaire orienté sur les inégalités sociales de santé (Sém’ISS), à destination des professionnels de la santé et de la promotion de la santé. Ce séminaire aura pour thème la santé dans toutes les politiques et se tiendra le jeudi 23 mai de 9h à 13h.

La Déclaration d’Helsinki de l’Organisation mondiale de la santé définit la stratégie de la santé dans toutes les politiques comme «  une approche intersectorielle des politiques publiques qui tient compte systématiquement des conséquences sanitaires des décisions, qui recherche des synergies et qui évite les conséquences néfastes pour la santé afin d’améliorer la santé de la population et l’équité en santé ». (OMS, 2013).

La stratégie « santé dans toutes les politiques » est fondée sur la reconnaissance du fait que les plus grands enjeux sanitaires – par exemple les maladies non transmissibles, les inégalités en santé, le changement climatique et l’augmentation vertigineuse des coûts des soins – sont extrêmement complexes et liés par l’intermédiaire des déterminants sociaux de la santé.

Les différences de santé au sein d’une population ne sont en effet pas le fruit du hasard ou de la biologie mais répondent à un gradient social.

A titre d’exemple, comprendre le fait que  l’espérance de vie sans invalidité d’un homme de 25 ans sans diplôme soit  inférieure de près de vingt ans à celle d’un homme ayant obtenu un diplôme d’études supérieures nécessite de prendre en considération les conditions de vie (logement, revenu, alimentation,….) et les conditions de travail  (pénibilité, horaire, expositions,…) pour expliquer cette différence.

Agir sur les inégalités sociales de santé nécessite donc une approche de toutes les sphères de vie des populations (intersectorialité) mais également une vision globale et cohérente entre les différents niveaux de pouvoir.

Cette matinée de réflexion abordera cette complexité et les pistes pour la prendre en compte dans les actions de terrain.

  1. Une première intervention portera sur la présentation de l’indicateur synthétique d’accès aux droits fondamentaux, développé en 2018 par l’IWEPS.
  2. Une deuxième intervention portera sur l’analyse d’une expérience menée dans un contexte territorial au départ d’un Plan de Cohésion Sociale.
  3. La troisième intervention consistera à nous initier à un outil récent conçu par Cultures et Santé et qui s’intitule Osez le plaidoyer pour la santé ! Balises pour une démarche communautaire . Cet outil permet d’appréhender le plaidoyer pour la santé, d’explorer les éléments-clés d’une démarche communautaire dans ce domaine et de découvrir des expériences menées par des groupes de citoyen(ne)s.

 

Programme

Retrouvez le programme complet de la matinée début mai.

N’hésitez pas à vous inscrire rapidement, car le nombre de place est limité.

Merci !

Inscription au séminaire du 23/05/2019

Valider l'inscription

15 + 8 =

Enquête sur les déplacements à vélo

Enquête sur les déplacements à vélo

« Universiteit Gent » et la « Vrije Universiteit Brussel » (VUB) mènent actuellement une étude sur les modes de déplacement à pied, à vélo et en voiture des personnes adultes à Bruxelles et en Wallonie.

Pour cela, ils réalisent une enquête en ligne à grande échelle. Dans cette étude, ils se concentrent principalement sur les déplacements à vélo (vélo classique et vélo électrique), mais s’intéressent également à l’opinion des personnes qui pratiquent peu ou pas le vélo.

Les résultats de la recherche serviront à élaborer une politique de mobilité et à améliorer la sécurité routière.

Pour participer à cette enquête, il suffit de répondre à un questionnaire en ligne à l’adresse suivante : https://www.vub.ac.be/surveys/index.php/882912/lang-fr

Remplir le questionnaire prend environ 20 minutes. Toutes les informations seront traitées de manière confidentielle et ne seront utilisées qu’à des fins scientifiques.

N’hésitez pas à partager l’information en diffusant le lien auprès de vos contacts, vos amis ou votre famille…

Comment promouvoir la santé au niveau communal ?

Comment promouvoir la santé au niveau communal ?

Nous avons TOUS un rôle à jouer pour la qualité de vie dans nos communes !

La santé, comme la qualité de vie, est une préoccupation permanente de notre société : l’accès aux soins de santé, le travail, le logement, l’éducation, la mobilité… Autant de déterminants économiques et sociaux qui agissent sur la santé. Celle-ci ne se résume donc pas aux facteurs génétiques et aux modes de vie.

Si nous nous arrêtons au sens restreint de la santé, elle n’est que très accessoirement une compétence communale. Par contre, si nous l’abordons d’une manière globale et transversale comme définie par l’Organisation Mondiale de la Santé, les communes sont en première ligne des mécanismes qui influencent la santé des citoyens. Elles sont donc bien plus que concernées par la santé !

Pour aider les communes du Hainaut à intégrer la santé dans les différentes politiques et les projets communaux, l’Observatoire de la Santé du Hainaut, entouré de ses partenaires, a conçu un guide d’accompagnement, « Santé Agenda Commune », et propose quelques pistes autour de la question : « Comment est-il possible d’agir pour favoriser la qualité de vie des citoyens dans nos communes ? ».

Ces pistes de réponses, ainsi que le guide d’accompagnement dédié aux communes « Santé Agenda Commune », seront au centre d’une matinée d’échanges qui se tiendra à Mons (Boulevard Initialis, 22) le vendredi 29 mars 2019 !

 

Programme de la matinée

 
8h30 Accueil
 
9h00 Introduction 

Notre matinée sera animée par Nathalie Ricaille (Espace Environnement) et se déroulera en 3 temps :
  1. Ateliers d’inspiration : vous pourrez assister à 2 ateliers parmi les 4 propositions ci-dessous
  1. Débat: Comment dépasser les obstacles à la mise en place de projets et politiques de santé ?
    Animé par Xavier Simon (NoTélé)
  1. Foire aux outils et lunch-sandwiches
13h00 Clôture de la matinée

Atelier 1

« Politique »

 

  • « Outil de gouvernance local »

Les Bons-Villers (Programme Stratégique Transversal) – Emmanuël Wart 

  • « Charleroi Ville-Santé »

Charleroi (Service santé) – Michèle Lejeune

  • « Plateforme intersectorielle du Sud Entre Sambre et Meuse : d’un projet territorial pour les élus vers un projet avec les élus »

Centre Local de Promotion de la Santé de Charleroi-Thuin – Philippe Mouyart et Viroinval (CPAS) – Nathanaëlle Berger

Atelier 3

« Participation citoyenne »

 

  • « Bien vieillir chez soi aujourd’hui et demain »

Gerpinnes (CCCA) – Daniel Van Daele et Guy Wauthelet

  • « Le Petit Granit » à Soignies

Soignies (PCS) – Isabelle Darquennes

  • « Apprendre à se nourrir sainement et à lutter contre la pauvreté. Jardins partagés et épiceries sociales »

Aiseau-Presles (CPAS) – Margaux Guidé et Farciennes (PCS) – Mickaël Planamente et Cristina Coda

Atelier 2

« Travail en réseau »

 

  • « Un évènement santé co-construit et constructeur »

Quiévrain (PCS) – Jamila Henni

  • « Plat Net Market »

Mouscron (Maison de la promotion de la santé) – Sophie Baelen et Hélène Wyckhuys

  • « Plateforme Ecole Lien »

Sivry-Rance (AMO Oxyjeune) – Simon Puissant

Atelier 4

« La santé à travers les âges »

 

  • « Conseil communal des enfants : Charte respirer, bouger manger mieux »

Chapelle-lez-Herlaimont (PCS) – Cristelle Masquillier

  • « Goûter de Sain(t)-Nicolas »

Celles (PCS) – Margaux Verfaillie

  • « Le Relais Santé, au service des plus précarisés »

La Louvière (CPAS) – Christine Couvreur

Inscription à la matinée Santé Agenda Commune du 29/03/2019

Je souhaite participer au lunch-sandwich

1 + 3 =

Lieu de la rencontre

Province de Hainaut – Institut Provincial de Formation – Boulevard Initialis, 22 – 7000 Mons

Lieu de la manifestation

Province de Hainaut – Institut provincial de formation

Boulevard Initialis, 22 – 7000 Mons

Des espaces publics sans tabac… Quelle(s) législation(s) ?

Des espaces publics sans tabac… Quelle(s) législation(s) ?

L’asbl Hainaut Santé, en partenariat avec l’Observatoire de la santé du Hainaut, organise une matinée d’échange sur le thème : « Des espaces publics sans tabac… Quelle(s) législation(s) ? ».  Cette matinée s’inscrit dans une volonté d’accompagner les villes et les communes vers une génération sans tabac. 

Dans un contexte où la préservation de l’environnement est une priorité, les politiques de gestion des déchets sont au centre des préoccupations des décideurs locaux, tout comme la recherche d’habitudes de vie respectueuses de la qualité des sols, de l’air et des espaces publics. S’y ajoute la nécessité de protéger les droits des enfants et des jeunes à vivre et évoluer dans un environnement de qualité pour atteindre une génération sans tabac.

Cette matinée débutera par un état des lieux des dispositifs réglementaires de gestion du tabagisme à l’échelon local. Deux orateurs y présenteront leurs actions : le Service Public Fédéral Santé publique et la Province de Hainaut. Une table ronde permettra ensuite d’ouvrir le débat sur les opportunités pour des environnements sans tabac avec le Service d’Etude et de Prévention du Tabagisme de Mons, le FARES, la Fondation contre le cancer, l’Institut Bordet et la Commune de Colfontaine.

Le jeudi 13 décembre 2018 à l’Université du Travail – Salle Thône (1er étage) Boulevard Gustave Roullier, 1 à 6000 Charleroi

Pour des raisons pratiques, merci de vous inscrire par mail à ressources.sante@hainaut.be ou par téléphone au 065 87 96 00 avant le 3 décembre 2018, en nous précisant si vous souhaitez participer au lunch offert à l’issue de la matinée.

Programme:

8h30 Accueil

9h00 Introduction :  Michel Demarteau, Vice-président de l’asbl Hainaut Santé

9h10 Projet asbl Hainaut Santé:  Noémie Anrys (asbl Hainaut Santé)

9h20 L’action du Service de contrôle Tabac et Alcool: Jean-Louis Servais (SPF Santé publique)

9h40 L’action du Service provincial des Amendes Administratives du Hainaut:  Philippe de Suray (Bureau des Amendes Administratives)

10h20 Pause

10h40 Table ronde: Pour des environnements sans tabac

  • Les communes: Guillaume Pique (Service santé de Colfontaine) /  Céline Corman (Mons – SEPT asbl)
  • Les espaces publics sans tabac: Caroline Rasson (FARES)
  • Les écoles: Martial Bodo (CAF de l’Institut Bordet)
  • Les logements sociaux: Marie-Noëlle Rasson (Fondation contre le cancer)

12h15 Point sur l’accompagnement des communes: Sophie Piérard (OSH)

12h25 Clôture: Pierre Bizel (OSH)

12h30 Lunch

On a tous « commune » envie de santé

On a tous « commune » envie de santé

 

Nous avons TOUS un rôle à jouer pour la qualité de vie dans nos communes !

La santé, comme la qualité de vie, est une préoccupation permanente de notre société : l’accès aux
soins de santé, le travail, le logement, l’éducation, la mobilité, etc. La commune est en première
ligne des mécanismes qui influencent la santé des citoyens. En vue des élections communales et
provinciales de 2018, nous vous proposons quelques pistes autour de
la question : Comment est-il possible d’agir pour favoriser la qualité de vie des citoyens dans nos
communes ?

Découvrez les pistes d’action dans ce document.

 

Rendre l’alimentation durable accessible à tous

Rendre l’alimentation durable accessible à tous

L’OSH est partenaire du projet franco-belge Alimentation durable inclusive (AD-In)  financé par le Fonds Européen de Développement régional (Interreg V France-Wallonie-Vlaanderen). Son objectif est de contribuer au développement durable du territoire transfrontalier (Province du Hainaut et Région Hauts-de-France). Il vise à mettre en place une stratégie d’accès à l’alimentation durable pour tous, et en particulier pour les personnes les plus vulnérables. Les collectivités locales et territoriales sont au cœur de ce dispositif comme levier du déploiement d’une alimentation durable inclusive.

 

 

AD-In met en place un dispositif de coopération transfrontalière pour favoriser l’accès pérenne et autonome des personnes fragilisées à une alimentation durable. Le projet se déploie à partir de six territoires pilotes : la région d’Audruicq, la région de Charleroi, le Douaisis, la commune de Binche, et un double territoire transfrontalier comprenant Beloeil, Bernissart, Péruwelz, Vieux-Condé, Condé sur l’Escaut, Fresnes sur Escaut. Il s’agit de créer des solutions innovantes qui pourraient être transférables sur d’autres territoires frontaliers.

Les partenaires belges et français issus des secteurs de la santé, du social, de l’environnement et de l’économie partagent leurs compétences pour expérimenter, avec les forces vives de chaque territoire (citoyens, professionnels, bénévoles, élus), un ensemble d’actions complémentaires visant à influer sur les comportements alimentaires. Sur chaque territoire pilote, AD-In commence par établir un diagnostic visant à identifier les forces vives et les initiatives portées par la dynamique territoriale en place autour de la thématique de l’alimentation durable. Ensuite, un travail est mis en place avec des institutions à l’occasion de formations-actions ayant pour objectif de permettre à des institutions de monter un projet pérenne d’alimentation durable. Des défis alimentation durable sont mis en place avec des groupes de citoyens en difficulté d’autonomie. Enfin, AD-In propose à des professionnels et à des citoyens des formations d’ambassadeurs de l’alimentation durable où ils peuvent acquérir des savoir-faire de base en matière de jardinage et de cuisine pour être en capacité de les transmettre.

Découvrez les réalisations du projet sur le site :https://ad-in.eu